Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Les musées Défense commémorent le 150e anniversaire de la guerre de 1870

Entrée de l'espace "Guerre de 1870-1871" - ©MGPA - Carl Hocquart

À partir du 2 avril 2020 - France

En cette année 2020, le conflit qui opposa la France à la Confédération allemande, dirigée par la Prusse en 1870 aura 150 ans. À l’évidence, le conflit de 1870 marque une époque totalement révolue et peu familière : peu de traces matérielles sont visibles et peu de connaissances sont transmises par l’école. Cependant, à travers l’énergie de Denfert-Rochereau ou de Gambetta, le sens politique de Thiers, ou encore l’émergence du héros moderne, homme ordinaire confronté à un destin tragique qui le dépasse, la commémoration de 1870 dispose de ses personnages emblématiques qui peuvent toucher ceux du XXIe siècle. Retour sur les actions menées par les musées et services du ministère des Armées pour cette commémoration.

 

Les musées Défense au cœur du 150e anniversaire de la guerre de 1870

Le ministère des Armées est le deuxième acteur culturel de l’État et conserve un vaste patrimoine culturel, notamment à travers ses musées. La politique des musées du ministère des Armées s’appuie principalement sur les trois grands musées que sont le musée de l’Armée, le musée national de la Marine et le musée de l’Air et de l’Espace, organisés tous les trois sous forme d’établissements publics placés sous la tutelle de la DMPA, mais également sur les 16 musées rattachés à l’état-major de l’armée de Terre et au Service de santé des armées, répartis sur l’ensemble du territoire national. Cette politique se traduit par une programmation culturelle, scientifique et pédagogique riche et variée (expositions permanentes et temporaires, colloques et conférences, cycles cinéma, concerts et événements…).

Cette programmation diversifiée se retrouve également dans les actions développées pour commémorer les 150 ans de la guerre de 1870. Vous trouverez tous une activité culturelle qui vous correspond, que vous soyez passionnés d’exposition, captivés par l’histoire, de fervents lecteurs et plus encore. Près de six musées du ministère des Armées (musée de l'Armée, musée de la Cavalerie, musée des Troupes de marine, musée du Service de santé des armées, musée national de la Marine de Brest et de Toulon) et le Service historique de la Défense présentent, tout au long de l'année, six expositions temporaires qui apportent un éclairage complémentaire sur la guerre de 1870. Les six colloques et conférences viennent approfondir le sujet, également traité dans deux ouvrages. Il s'agit de Histoire militaire de la France, II. De 1870 à nos jours, coédité par le ministère des Armées et les éditions Perrin et de la contribution scientifique apportée par le musée de l'Armée à La Guerre franco-allemande 1870-1871 - Les uniformes, l’équipement et les armes, preuve de la coopération européenne avec des musées Défense français. Les salles d'expositions permanentes des musées s'emparent de la thématique. Ainsi, le musée de l'Armée et le musée national de la Marine proposent des parcours de visites éditorialisés. Le musée du Service de santé des armées invite le public scolaire à s'appuyer sur un dossier pédagogique créé pour l'occasion.

Pour en savoir davantage sur la guerre de 1870 et sur les diverses manifestations organisées, rendez-vous ici. Un dossier de presse, des photographies, des vidéos et divers documents répondront à votre curiosité.

Compte tenu de l'actualité sanitaire, la programmation actuelle des musées est suspendue et les manifestations du cycle mémoriel reportées. Nous vous invitons à consulter les offres numériques proposées par nos partenaires en cette période de confinement. 


La politique mémorielle du ministère des Armées

Le ministère des Armées a la responsabilité d’entretenir et de valoriser un important patrimoine mémoriel lié aux conflits contemporains (de 1870 à nos jours) : 275 nécropoles nationales, près de 2200 carrés militaires, 10 Hauts lieux de la mémoire nationale et un millier de sépultures militaires français dans 80 pays. La politique mémorielle du ministère est conçue et conduite par la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA). Elle s’attache à conserver et à transmettre le souvenir de ceux qui ont combattu et des principes qui les animaient. Ce travail d’entretien et de transmission de la mémoire combattante s’effectue notamment par l’entretien de ce patrimoine de pierre, par l’organisation de cérémonies commémoratives, le soutien aux projets pédagogiques d’enseignement de défense qui transmettent aux jeunes générations la mémoire des conflits et le développement de partenariats avec les fondations et associations de mémoire. 

 

Publié le 2 avril 2020

© SGA COM © Tous droits réservés