Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Revivez le procès du capitaine Yves Joseph de Kerguelen-Trémarec !

procès de Yves Joseph de Kerguelen-Trémarec - SHDMB__MB_Ms_171__064__0001 - Service historique de la Défense/Brest

procès déclenché à la suite de son voyage de découvertes aux terres australes, 1774-1775.

Au retour du second voyage du commandant Yves Joseph de Kerguelen dans les mers du Sud, en septembre 1774, son enseigne de vaisseau Marc Gaston du Cheyron, officier subalterne, porte plainte contre lui. Kerguelen le poursuit alors pour insubordination. Cette situation conduit les autorités maritimes et royales à ouvrir une enquête sur la campagne aux terres australes. Sa Majesté considérant que l'honneur de son pavillon, celui du corps de la Marine, et la gloire de la nation, paraissent compromis dans cette affaire, elle a décidé qu'il serait tenu un conseil de guerre pour instruire de tous les faits. Le conseil de guerre se tient de décembre 1774 à mai 1775. Ce dernierreconnaît Messire Yves Joseph Kerguelen de Tremarec, capitaine des vaisseaux du Roy, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, coupable des faits qui lui sont reprochés.

La sentence concernant le capitaine Yves Joseph de Kergulen est prononcée à Brest, le 15 mai 1775.         

Le dit sieur de Kerguelen est reconnu coupable d'avoir illicitement et furtivement embarqué sur son vaisseau, la veille du départ de la rade de Brest, une jeune fille, d'avoir vécu avec elle et d'autres passagères pendant toute la campagne de la manière la plus indécente, la plus scandaleuse. Cette conduite a atténué le respect et la considération dus à son état, et a été une des principales causes du désordre qui a régné dans son vaisseau. Il est accusé en outre d'avoir embarqué une grande quantité de divers effets pour le commerce, qui ont tellement encombré le vaisseau et gêné l'équipage qu'il n'aurait pas été possible d'entretenir la propreté et la salubrité de l'entrepont. Le dit sieur de Kerguelen est par ailleurs accusé de n'avoir pas rempli ses instructions, en ne prenant aucune connaissance sur les terres australes, ce qu'il aurait pu facilement faire s'il avait profité des premiers jours de son arrivée aux dites terres australes, qui étaient assez beaux pour lui permettre de les approcher et de découvrir quelque mouillage. Enfin, il lui est reproché d'avoir fourni au procès un mémoire contenant des faits faux, calomnieux, diffamatoires et récriminatoires.

Pour réparation, le conseil de guerre extrait le dit sieur de Kerguelen de Tremarec du corps des officiers de la Marine ; le déclarant incapable de jamais servir le Roy dans sa Marine. Il le condamne en outre à garder prison pendant 6 ans, dans telle citadelle ou château qu'il plaira à Sa Majesté de lui assigner.

Dernière mise à jour le 23.01.2024