Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Grande collecte des archives relatives à la Libération : Appel au don d'archives privées

Exemplaire de l’ordre du jour du général Leclerc à la 2e DB lors de la libération de Strasbourg faisant partie des archives données par la famille de Claude Cheysson (DE 2023 PA 38 1).

La grande collecte, un enrichissement majeur pour la mémoire de la Nation

A l’occasion des commémorations du 80e anniversaire de la Libération, le Président de la République a invité, le 6 mars dernier, les Français à remettre à un service public d’archives les documents qu’ils pourraient détenir sur cette page de notre Histoire, afin de les faire passer de la mémoire familiale à la mémoire nationale.

 

Le ministère des Armées participe pleinement à cette opération grâce à ses deux services d’archives définitives, le Service historique de la Défense (SHD), en charge des archives historiques du ministère et l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD), en charge plus spécifiquement des archives filmiques et photographiques du ministère. Ces deux institutions conservent déjà des sources officielles sur l’histoire des combats et des évènements de la Libération et de leurs acteurs : journaux de marche des unités, dossiers de carrière des officiers, fichier des Morts pour la France, dossiers individuels de résistants, dossiers des réseaux et mouvements de résistance, archives des services de renseignement, photographies et films produits par le Service cinématographique de l’armée, etc.


Les archives personnelles et familiales de tout type (journaux intimes, correspondance, photographies, dessins, carnets de note, mémoires, enregistrements oraux ou audiovisuels…), utiles à la compréhension de cette période majeure de notre histoire de France, issues aussi bien d’officiers généraux que de simples soldats, marins, aviateurs, gendarmes ou encore résistants, de morts pour la France et d’associations, constitueront une richesse nouvelle pour permettre aux chercheurs qui s’intéressent à cette période de multiplier les points de vue et de mieux saisir le quotidien et l’intimité des acteurs de la Libération.


Les documents remis au SHD ou à l’ECPAD intégreront le patrimoine de la Nation. Ils seront ainsi transmis aux générations futures, sans risque de perte ou de destruction. Leur conservation, leur restauration, si nécessaire, et leur description seront assurées par des professionnels des archives. Communicables en salle de lecture de l’ECPAD ou de l’un des sites du SHD, ils seront intégrés dans les campagnes de numérisation des archives de la Défense et mis en ligne sur Mémoire des Hommes ou sur le site ImagesDéfense.


Ils pourront ainsi servir à des travaux universitaires ou à des actions culturelles et pédagogiques au profit du public scolaire, comme être mis en valeur à l’occasion des expositions organisées par le ministère ou ses partenaires.


Comment donner vos archives ?

Vous pouvez proposer un don de documents originaux au Service historique de la Défense en vous adressant à l’une des adresses suivantes en mentionnant vos prénom, nom et coordonnées, ainsi qu’une description de vos documents :

Site de Vincennes : shd-vincennes-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Châtellerault-Le Blanc : shd-chatellerault-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Brest : shd-brest-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Cherbourg : shd-cherbourg-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Lorient : shd-lorient-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Pau : shd-pau-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Rochefort : shd-rochefort-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr
Site de Toulon : shd-toulon-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr

Si vos archives sont majoritairement composées de films et/ou de photographies, vous pouvez contacter l’ECPAD à l’adresse ci-dessous :

ECPAD : dons-archives@ecpad.fr

 

Un modèle de convention de don vous sera transmis et les archivistes du SHD comme de l’ECPAD pourront vous proposer un rendez-vous ou vous inviter, quand cela s’avère possible, à leur envoyer vos documents originaux par la poste, accompagnés de deux exemplaires de la convention de don signée par vos soins.


Si le fonds d’archives que vous souhaitez donner est particulièrement volumineux, un déplacement des archivistes du SHD ou de l’ECPAD pourra permettre de vérifier l’intérêt de le donner dans sa totalité et d’organiser sa prise en charge.

Construction d’une barricade rue du Mail, à Paris, le 23 août 1944 (DE 2011 PA 37 2). Mémoires de guerre de Jean-Marius Gault, qui rejoint les Forces françaises de l’intérieur de la division d’Auvergne en août 1944 et prend part aux combats de la libération du territoire au sein d’un peloton motorisé (DE 2023 PA 54 1) Fiche de Jean Enea, ouvrier de Marseille qui rejoint l’Organisation de résistance de l’armée (ORA) en mars 1944. Elle fait partie du fichier constitué par la section des Bouches-du-Rhône de l’Amicale des anciens de l’ORA (DE 2024 PA 22).  Don effectué en 2023 (D1057-FILM) d’un fonds de onze cassettes, quatre bobines 16mm, trois bandes sonores et deux cassettes audio relatif à la mémoire du couple de résistants de la Seconde Guerre mondiale Missak et Mélinée Manouchian.

Dernière mise à jour le 06.05.2024