Mémoire des hommes

Accueil > Présentation > Actualités > " Les Musiciens & la Grande Guerre ", entre romance et catharsis

Actualités

 
Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

" Les Musiciens & la Grande Guerre ", entre romance et catharsis

Hortus727-Facing.jpg

Parution des 26e et 27e volumes de la collection

Une ambitieuse collection de trente disques, nommée « Les Musiciens et la Grande Guerre », permet d’aborder le centenaire de la guerre de 14-18 sous un angle inédit – celui de la musique. Cette anthologie d’œuvres sonores composées pendant le conflit, ou dans les années qui l’ont précédé ou suivi, laisse transparaitre le contexte comme l’atmosphère historique et culturelle de ces années. « Romance » et « Catharsis », les deux nouveaux volumes parus apportent un éclairage poignant sur les interrogations et les défis de cette époque, et témoignent de l’emprise du conflit sur l’inspiration des compositeurs.
 
Pendant la Grande Guerre, le romantisme ne sait pas qu’il est en train de mourir. De nombreux compositeurs continuent à penser que sa veine ne peut s’éteindre, qu’un jour meilleur viendra et qu’on pourra chanter comme avant les beautés du mouvement des âmes.

Les trois sonates pour violon et piano rassemblées dans « Romance de guerre » sont du camp allié, composées par Blair Fairchild, artiste américain, Philippe Gaubert, soldat français, et Edward Elgar, porte-drapeau musical de l’empire britannique. Le programme se conclut par une courte pièce nostalgique de Benjamin Dale, Prunella, écrite en Allemagne en 1916.

« Catharsis » retrace la mobilisation des compositeurs français Déodat de Séverac, Philippe Gaubert et Jacques Ibert dans les Services de Santé de l’Armée. Au-delà de leurs particularités de langage, de leurs origines sociales et géographiques différentes, ils nous donnent à entendre une musique encore marquée par l’influence de Fauré, faite à la fois de gravité et de retenue, comme de joie et d’insouciance. Tous trois traduisent ainsi l’urgente nécessité de panser les plaies, pour retrouver une vitalité viscérale et préparer l’avenir.

La DPMA soutient aussi des projets émanant des associations permettant à un large public de découvrir l’histoire et le patrimoine du ministère des armées.

Collection discographique « Les Musiciens et la Grande Guerre »  
« Romance de guerre » (volume 26) – A. Aubrun, violon – S. Vanhauwaert, piano
« Catharsis » (volume 27) – P. Pouillaude, flûte – Y. Hammani, violon – A. Breyne, piano
Editions Hortus et WW1 Music
Distribution mondiale : Naxos – AVM – UVM – Harmonia Mundi – Quintessence

Publié le 11 juin 2018
Hortus726-Facing - Copie.jpg

Espace personnel
Mémoire des hommes