Mémoire des hommes

Accueil > Présentation > Actualités > Indexation collaborative, objectif atteint : bravo aux internautes !

Actualités

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Indexation collaborative, objectif atteint : bravo aux internautes !

Indexation collaborative, objectif atteint

1 422 977 : c’est le nombre de fiches que les internautes ont indexées depuis le mois de novembre 2013. L’objectif d'achever à la date du centenaire de l'Armistice, le 11 novembre 2018, l'indexation collaborative de la base des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale,  a pu être atteint… sept mois avant l’échéance.

Mémoire des hommes remercie les 2506 annotateurs qui ont participé à l’enrichissement de ce mémorial virtuel. Voici le classement des dix contributeurs les plus actifs qui, à eux seuls, ont indexé 402 437 fiches :

 Pascal KUTA : 65082

Joël DAVID : 61749

Alain PERRET : 57206

Vicky LAPOINTE : 45518

Daniel WISNIEWSKI : 36149

Philippe GERLAND : 44906

Serge ETIEMBLE : 31689

Bernard JACQUET : 30379

Marie-Claire FRANON : 29759

 

Mémoire des hommes a publié plusieurs portraits de ces annotateurs passionnés et assidus qui, sur leur temps personnel, ont participé à l'enrichissement du patrimoine archivistique national.

Mémoire des hommes remercie également l’équipe de 1 jour 1 poilu qui a encouragé les internautes à prendre part à l’indexation collaborative et qui a grandement contribué à son succès.

Ce programme d’indexation, mis en œuvre par la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées, proposait aux internautes d’enrichir les données relatives aux soldats morts pour la France à partir des informations présentes sur leurs fiches de décès numérisées en ligne. En complément des nom, prénom, date de naissance, département ou pays de naissance, il s’agissait de transcrire le grade et l’unité au moment du décès, le recrutement, le lieu de naissance, la date et le lieu de décès, etc.

Cette transcription permet désormais aux spécialistes et historiens d’obtenir en seulement quelques clics une connaissance plus fine du conflit par le moyen des recherches croisées et de savoir, par exemple, combien d’individus sont morts le même jour ou lors de la même bataille. Ainsi, la journée la plus meurtrière du conflit ne serait pas, comme les historiens l’ont longtemps cru, le 22 août 1914  (21 072 morts) mais le 25 septembre 1915 (23 567 morts), offensives de Champagne et d'Artois.

 

À l’issue de cette campagne, le module d’indexation restera ouvert, afin de permettre aux internautes de proposer des corrections sur des fiches déjà annotées mais non encore validées par le webmestre.

 

Encouragé par cette belle expérience, le site Mémoire des hommes proposera prochainement un nouveau module de participation collaborative en invitant les internautes à indexer les registres matricules de la garde impériale et de l’infanterie de ligne (1802-1815). À partir de ces registres, tout volontaire pourra alimenter une base de données qui recueillera des renseignements sur l’état civil et la situation militaire des soldats. Après le centenaire de l’Armistice, Mémoire des hommes invitera donc tout son public à rester mobilisé !


Espace personnel
Mémoire des hommes