Mémoire des hommes

Accueil > Musées et Collections > Focus collections > Un dolman au musée de l'Artillerie

Focus collections

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Un dolman au musée de l'Artillerie

Dolman modèle 1872 © musée de l'artillerie

21 janvier 2019

 

Ce dolman de sergent-major du 2E régiment d’artilleurs-pontonniers, modèle 1872, conservé au musée de l’Artillerie à Draguignan, constitue l’un des rares témoins de la présence de spécialités au sein de l’artillerie française.

Des pontonniers dans l’artillerie française

Si au départ le nom d’artillerie désignait l’ensemble des produits fabriqués par les artilleurs, celui-ci a fini par désigner l’ensemble des troupes au sol chargées de mettre en œuvres ces armes. Pendant tout le XIXe siècle et jusqu’à la guerre de 1914, l’artillerie devient un élément déterminant du champ de bataille.

Arme scientifique par définition, elle a compté dans ses rangs de multiples spécialités en lien avec son cœur de métier.

C’est ainsi qu’ouvriers de parcs, train des équipages et pontonniers ont accompagné les régiments d’artillerie. Les pontonniers, créés en spécialité attribuée au génie militaire en 1793, étaient chargés de mettre en place des ponts afin de permettre aux armées de franchir les cours d’eau.

Une acquisition exceptionnelle

La rareté de ce type de pièce dans les musées en explique le prestige.


Pièce d’uniforme originale, représentative de la diversité de spécialités de l’artillerie, ce dolman de coupe droite est en drap gris de fer bleuté. Les passementeries témoignent de l’importance accordée à l’effet visuel des pièces d’uniformes de la fin du XIXe siècle.


Sept rangées de brandebourgs en double ganse plates noires sont présentes. Des tresses plates bordent le parement inférieur ainsi que les deux fentes latérales et le V de cintrage dans le dos.
Les martingales passepoilées écarlates (couleur de l’arme) sont fermées par de fausses poches dorsales. Le col droit court est en drap écarlate. Le chiffre du 2e RA (une grenade à sept flammes et le chiffre 2 ajouré) en drap gris de fer bleuté, se trouve sur les pattes de collet.


Le galon de grade de sergent-major est en deux ganses dorées se terminant en pointe. Les épaulettes de type troupe écarlates comportent un trèfle à quatre ganses avec un bouton d’arme.
A l’intérieur du dolman le tampon d’affectation à la compagnie d’artilleurs-pontonniers participe à la rareté de la pièce.


Par son exceptionnelle qualité, ce dolman est une pièce représentative du vêtement militaire dans les années 1870 jusqu’en 1914.

 

Rédacteur: adjudant-chef Thierry Simon, musée de l'artillerie.

Avec la participation de Margot Durand, Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives.

Pour aller plus loin:

Présentation du musée de l'Artillerie

Fiche du musée de l'artillerie

Dolman revers © musée de l'artillerie Dolman col © musée de l'artillerie Dolman marquage © musée de l'artillerie

Dernière mise à jour le 29.01.2019


Espace personnel
Mémoire des hommes