Mémoire des hommes

Accueil > Présentation > Actualités > Port-Louis 4 siècles de fortifications

Actualités

 
Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Exposition " Port-Louis, 4 siècles de fortifications " - Des remparts et des archives

Port-Louis, 4 siècles de fortifications

Port-Louis - Musée national de la Marine - Jusqu'au 31 décembre 2018

Édifiée sur ordre du roi Louis XIII, qui lui donne son nom, la citadelle de Port-Louis protège la rade de Lorient depuis 1618 et assure la protection des navires marchands de la Compagnie des Indes et ceux de la flotte royale. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands utiliseront ces fortifications pour protéger leur base de sous-marins, et une ceinture de bunkers sera alors ajoutée au système de défense. La célébration des 400 ans de la citadelle de Port-Louis est l’occasion de revenir sur cette histoire riche et mouvementée par une présentation de plans anciens.

Labellisée au titre de l'Année européenne du patrimoine culturel 2018, l’exposition présente un parcours riche et aborde des sujets variés, allant de l’évolution et des enjeux de la cartographie à la mise en défense de la rade de Lorient, et du développement des activités d’espionnage à la nécessité de préserver aujourd’hui le patrimoine et l’histoire de Port-Louis.

Les plans des fortifications sont conservés pour la plupart au château de Vincennes, dans le fonds des archives du Génie du Service historique de la Défense. Ils témoignent de l’importance de l’entretien des remparts, une problématique récurrente, prise très au sérieux par les ingénieurs car la moindre brèche est considérée comme une faille dans le système défensif du royaume.
L’exposition retrace aussi le développement de l’espionnage sous Louis XIV. L’activité de renseignement porte ainsi sur la côte et ses abris, la topographie du terrain, les moyens humains ainsi que sur la position des ouvrages défensifs, leur architecture et leurs faiblesses.  En Bretagne, les Anglais scrutent surtout l’activité et l’organisation des ports, dont l’arsenal de Brest et celui la Compagnie des Indes.
Le parcours d’exposition revient enfin  sur la dernière grande phase de construction militaire, à partir de 1940 : les Allemands investissent les fortifications de la rade et transforment Lorient en forteresse pour protéger la base de sous-marins de Keroman – le plus grand édifice militaire édifié par les nazis hors d’Allemagne. Près de 400 bunkers sont ainsi construits autour de Lorient. A la Libération, les Allemands se replient dans des endroits stratégiques, et la poche de Lorient ne sera libérée que le 10 mai 1945.

Aujourd’hui, cet héritage défensif est un élément historique majeur qu’il convient de transmettre aux générations futures. Il fait donc l’objet d’importants travaux pour assurer sa longévité : les remparts de la citadelle sont entretenus et le béton de la base de Keroman est régulièrement inspecté.


Exposition « Port-Louis, 4 siècles de fortifications »
Musée national de la Marine - Port-Louis
Jusqu’au 31 décembre 2018
En savoir plus

 

Publié le 25 juin 2018
Vue aérienne de la citadelle et des remparts de Port-Louis, 2015 © Musée national de la Marine, M. Le Coz Plan de la citadelle de Port-Louis, D'Ajot, 1772 © Service Historique de la Défense, Vincennes

Espace personnel
Mémoire des hommes