Mémoire des hommes

Accueil > Musées et Collections > Focus collections > De Sèvres à Brest , l’aventure de « La Méditation »

Focus collections

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

De Sèvres à Brest , l’aventure de « La Méditation »

© Marine nationale / Alain Monot - La Méditation

22 juillet 2015

Les opérations de suivi scientifique des biens culturels ont permis à monsieur Hervé Bedri, chargé du patrimoine historique au sein de l’amirauté de Brest de redécouvrir un biscuit de porcelaine, dépôt de Sèvres au cuirassé « Jules Michelet », témoignant ainsi de l’efficacité de l’action des équipes en charge de biens culturels au sein du ministère de la Défense.


 Une œuvre de Paul Dubois

Ce biscuit de porcelaine a été réalisé d’après une œuvre du sculpteur Paul Dubois (1829-1905), dont le nom est aujourd’hui oublié malgré une importante carrière dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Petit-neveu du sculpteur Jean-Baptiste Pigalle, il est l’auteur de la statue équestre du connétable Anne de Montmorency à Chantilly et de celle de Jeanne d’Arc, située place Saint-Augustin, à proximité du Cercle national des armées.

En 1878, il devient directeur de l’Ecole des beaux-arts et 1896 il est élevé à la dignité de Grand-croix dans l’ordre de la Légion d’honneur. Il aura comme élève Camille Claudel : Dubois est donc une figure majeure de l’art du XIXe siècle.

 Le tombeau du général de Lamoricière

Ce biscuit est une réduction d’une œuvre célèbre de Paul Dubois : une des quatre vertus du cénotaphe du général de Lamoricière (1806-1865). Situé dans la cathédrale de Nantes ce monument a été réalisé en 1879 selon la volonté de Pie IX pour honorer la mémoire de ce soldat qui avait contribué à défendre le Saint-Siège. Les allégories des vertus du général sont situées aux quatre angles : la Charité, la Foi, le Courage militaire et la Sagesse qui correspond à notre biscuit. Les autres vertus ont également bénéficié d’une transposition en biscuit.

 Une édition de Sèvres…

La manufacture de Sèvres connait une grande activité d’édition de biscuits durant tout le XIXe siècle. Les grandes sculptures sont ainsi réduites pour devenir des objets décoratifs  déposés dans différentes institutions. C’est ainsi que La Sagesse devient La Médiation. On connaît au moins trois autres biscuits du même modèle. De nombreuses éditions en bronze sont également connues, témoignant du succès du modèle.

 … déposée à Brest

Le biscuit conservé au ministère de la défense est un dépôt de Sèvres au cuirassé Jules Michelet rattaché à la base navale de Brest.  Lancé en 1905, ce croiseur-cuirassé participe aux campagnes maritimes de la Première Guerre mondiale et notamment au débarquement des troupes françaises à Odessa en décembre 1918. Navire-amiral de la 2ème division puis de la flotte française en Asie, il est définitivement mis en réserve en 1929, servant de cible de tir pour l’école des canonniers avant d’être coulé en 1937.

En tant que navire-amiral, la décoration du navire était particulièrement soignée, en témoigne la présence de plusieurs autres œuvres d’art. Ce rôle d’ambassade flottante de l’art français, le Jules Michelet le remplit avec d’autant plus de force qu’il accueillit à son bord en 1922-23 l’exposition du « Salon du goût français » présentée lors d’une croisière de Tunis à Melbourne à travers les ports du Pacifique. 

Après le désarmement du bâtiment, l’œuvre se retrouve à Brest, dans un premier temps dans la résidence officielle de l’amiral. Les amiraux se succédant, la statuette connaît un parcours étonnant. Elle orne un temps  le bureau de l’amiral puis, au fil des années, elle passe de services en locaux divers et ce n’est que très récemment qu’elle est redécouverte lors d’un récolement. Elle attendait patiemment, au fond d’une soute, sa mise en lumière, méditant sans doute durant toutes ces années sur les vicissitudes de son propre sort. Elle est aujourd’hui bien à l’abri et son histoire nous rappelle la nécessité d’une vigilance permanente sur le devenir d’éléments du patrimoine d’apparence discrète mais ô combien précieux !

 

Texte de Hervé Bedri, chef du bureau Patrimoine de CECLANT/Amirauté et Thomas Deshayes, Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives.

 
  © Marine nationale / Alain Monot - La Méditation, vue de côté droit© Marine nationale / Alain Monot - La Méditation, détail

Pour aller plus loin :

La Commission du patrimoine de la marine

Le catalogue interministériel des dépôts des œuvres d’art de l’Etat (CDOA)

Sèvres, Cité de la céramique

Therre, Géraldine, Piette, Jacques, « Paul Dubois (1829-1905), itinéraire de la création : sculptures, peintures, dessins », Catalogue de l’exposition du Musée Paul Dubois-Alfred Boucher, 2005

Roche, Jean-Michel, « Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours », Toulon, 2005


Espace personnel
Mémoire des hommes