Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

" Les attaches " : dialogue photographique et littéraire entre Anne-Lise Broyer et Alexandre Castant

Photographie Anne-Lise et Alexandre © Musée de l'Armée-Inavlides

Mercredi 24 janvier 2024 de 19h00 à 20h00, musée de l'Armée - Invalide, Paris

Dans le cadre de la résidence photographique du musée de l’Armée, la première lauréate, Anne-Lise Broyer, invite à une découverte de son récit photographique. « Les attaches » est un projet qui met en jeu la question des liens entre les êtres, bouleversés, parfois désaccordés par la vie militaire.

 

Accueillie de mai à octobre 2023 au sein du musée de l’Armée, Anne-Lise Broyer, première lauréate de la résidence photographique, s’est immergée dans la richesse des collections tout en dialoguant avec les équipes de la conservation et celles de l’Institution nationale des Invalides. Des incursions géographiques l’ont également menée de la clairière du Mont-Valérien aux paysages meurtris de Verdun. Ce temps de création et de réflexion in situ et hors-les-murs lui ont permis de développer Les attaches, projet mettant en jeu la question des liens entre les êtres, bouleversés, parfois désaccordés par la vie militaire.

Dans ce travail, la période de l’approche a été fondamentale, liée à celle de l’enquête, des lectures et de l’observation pour assimiler et connaître les différents espaces, révéler le visible de l’invisible pour le public (musée, réserves, lieu de vie militaire et hôpital). Pour l’artiste, les images se forment d’abord derrière l’œil avant de déclencher la prise de vue. L’ambition d’embrasser un champ chronologique très large, celle de tenir compte de la diversité des sources pour créer ce maillage du temps, entre instants fugaces des cérémonies et temps suspendu au musée, la sobriété du matériel utilisé, l’économie de l’argentique et d’une optique unique (celle du 50 mm), transformaient le projet en véritable défi. Grâce à son acuité pour la narration, Anne-Lise Broyer a réussi à ramener toute la gamme des sujets à une seule écriture (la sienne) tout en rendant visible, en filigrane, son propre engagement qu’implique tout acte créatif.

Cet engagement, selon elle, devait être à la hauteur de celui, fascinant et bouleversant, du corps militaire, celui dont il fallait précisément s’emparer et traduire l’intensité, au travers des lettres de soldats, d’objets du quotidien marqués par la guerre ou des lieux de soins - âmes, corps et artefacts.

Dans cette narration menée autour de la notion d’engagement et portée par une traversée des collections du Musée et du site des Invalides, elle convie Alexandre Castant, théoricien de l’art et auteur de La Nuit sentimentale (L’Harmattan, 2023), roman polyphonique sur la Grande Guerre, pour un dialogue photographique et littéraire interrogeant les traces visuelles, manuscrites, charnelles et mémorielles des fronts de l’intime face aux conflits.

La rencontre sera modérée par Lucie Moriceau-Chastagner, adjointe à la cheffe du département beaux-arts et patrimoine, responsable des collections photographiques du musée de l’Armée.

 

Entrée sur réservation (en fonction des places disponibles) sur reservations@musee-armee.fr

En savoir plus

 

Aller plus loin

L’agenda culturel des musées – Janvier 2024

 

Informations pratiques

« Les attaches » : dialogue photographique et littéraire entre Anne-Lise Broyer et Alexandre Castant

Le 24 janvier, de 19h00 à 20h00

Musée de l’Armée – Invalides

Hôtel national des Invalides 129, rue de Grenelle (75007 Paris)

 

Publié le 22 janvier 2024.