Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Affichage détaillé (Musées et monuments)


Château de Vincennes - Service historique de la Défense

Château de Vincennes - Donjon © CC BY-SA 2.5

Le château de Vincennes, bordé d’un côté par la ville et de l’autre par le bois, est une forteresse située à l’est de Paris, dans le département du Val-de-Marne.

L’édifice est le plus vaste château fort royal français subsistant, et la seule résidence d'un souverain du Moyen-Âge conservée en France ; son donjon est le plus haut d'Europe. Il est aussi l’une des plus hautes forteresses de plaine d’Europe avec celui de Crest dans la Drôme (Auvergne-Rhône-Alpes).

 

Résidence royale de Philippe-Auguste à Louis XIV en passant par Saint Louis, le château, implanté sur un plateau calcaire et non sur une butte ou colline comme la majorité des châteaux forts, est composé d’un long mur d’enceinte, flanqué de trois portes et, à l’origine, de 9 tours. Ce mur d’enceinte protège un espace de plusieurs hectares (330 x 175m), équivalent à l’espace que pouvait occuper une ville médiévale. Le donjon, haut de 52 mètres, est une tour carrée de 5 étages de 16,20m de côté et dont les murs ont une épaisseur de 3,25m, flanquée de quatre tourelles d’angle. L’enceinte abrite aussi un châtelet qui protège l’accès principal à la cour du donjon, un manoir capétien, dont il ne reste actuellement que des vestiges, ainsi qu’une chapelle. On y trouve également des pavillons royaux qui déploient une façade classique sur trois niveaux, rythmée par des pilastres colossaux.

La construction est étalée dans le temps, à partir de 1162, lorsque Louis VII fait clore de murs une partie du bois, puis aménager un pavillon de chasse. Au XIIIe siècle, Philippe-Auguste et Louis IX (le futur saint Louis), qui séjourne fréquemment à Vincennes, font édifier un manoir. Après la mort de Louis IX et jusqu'au milieu du XIVe siècle, Vincennes devient la résidence principale des souverains. De 1270 à 1350, Philippe III puis Philippe V s'y marient, Louis X, Philippe V et Charles IV, les "Rois maudits", y meurent.

Le donjon est construit par Charles V à partir de 1364, et complété à partir de 1373 par l'élévation de la grande enceinte. C’est à ce moment-là qu’est créée la basse-cour, destinée au logement des domestiques royaux : il s'agit de maisons formant un quadrilatère dans le prolongement du château. La fondation de la Sainte-Chapelle commence en 1379 : les travaux sont achevés par Henri II en 1552, qui s’attache à finir de bâtir la chapelle dans le respect de son style gothique flamboyant.

Au XVIIe siècle, Louis Le Vau est chargé de réorganiser le château avant d’entamer le chantier de Versailles, pour le jeune roi Louis XIV et Anne d’Autriche, sur ordre de Mazarin. Il y prévoit une basse-cour avec les communs, la cour du donjon, la cour du « château neuf » en bordure de laquelle il construit le pavillon du Roi et le pavillon de la Reine. Il sépare d’un portique la partie moderne, érigée dans le style classique, de la partie médiévale. À la mort de Louis XIV en 1715, Vincennes est abandonné comme résidence royale. On lui préfère Versailles ou encore les résidences du Val de Loire comme Chambord ou Chenonceaux.

Durant siècle des Lumières, le donjon devient le symbole de l’arbitraire royal en « accueillant » des écrivains célèbres comme Diderot, Sade, Mirabeau, emprisonnés par lettre de cachet pour raisons politiques ou privées. La Révolution française n’a pas réservé le même sort au château de Vincennes qu’à la forteresse de la Bastille. Le site est, dès le Directoire, affecté à l’armée qui y installe définitivement ses casemates.

 

Arsenal puis garnison, il est depuis 1948, le siège du Service historique de la défense (SHD).

 

Château de Vincennes - mur nord et entrée principale © CC BY-SA 2.5Salon des peintres de l'Air

Avenue de Paris94300Vincennes

www.chateau-de-vincennes.fr/

Date du Classé ou de l'Inscrit : 1913-1928-1956-1982

Château, Fort & citadelle