Accueil > Présentation > Actualités archivées 2014 > Ouvrage "La France libre fut africaine"

Actualités archivées 2014

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Ouvrage "La France libre fut africaine"

La France libre fut africaine

14 mars 2014

Ce livre de Eric Jennings a été coédité par le ministère de la Défense (SGA/DMPA) et les éditions Perrin.


« Avec quelle rage l’antigaullisme […] s’acharne à propager la légende de la résistance de Londres ! Aux uns comme aux autres, j’oppose la vérité : la France libre fut africaine. » Voilà ce que soutenait fort justement Jacques Soustelle, homme politique et ethnologue français.

A l’automne 1940, le Royaume-Uni n’apportait effectivement à la France libre ni combattants, ni matières premières, ni territoire national, ni souveraineté. La France libre s’étendait en réalité de la frontière tchado-libyenne au fleuve Congo. Sans ces territoires, quelle crédibilité, quelle reconnaissance internationale, quel argument à faire valoir contre Vichy qui clamait la « fidélité » de l’empire ? Alors que l’on connaissait le rôle des combattants d’Afrique du Nord qui rejoignirent la lutte en 1943, ainsi que les exploits de la résistance intérieure et la lutte alliée dans leurs moindres détails, le sort de l’Afrique Équatoriale française et du Cameroun, bastions gaullistes de la première heure, était demeuré jusqu’ici curieusement méconnu.

C’est donc à la fois pour sa contribution à l’effort de guerre allié, et en raison de l’africanité méconnue du mouvement gaulliste de 1940 à 1943, que l’histoire de l’Afrique française libre interpelle. Elle présente à ce titre une correction au mythe d’une résistance essentiellement londonienne et métropolitaine.

 

Pour en savoir plus :
 www.editions-perrin.fr



Espace personnel