Accueil > Parcours individuels > Registres matricules de la garde impériale et de l'infanterie de ligne > La tenue des registres matricules

Registres matricules de la garde impériale et de l'infanterie de ligne

Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

La tenue des registres matricules

Héritier de la montre des compagnies, du rôle de signal des gens de guerre et des contrôles de troupe de l’Ancien Régime, le registre matricule est le document de base de l’administration des corps à partir de la Révolution. Il permet aussi bien de connaître l’état des effectifs réels et de lutter contre la désertion que de définir les droits des soldats (décorations, pensions, etc.). Les informations qu’il contient pour chaque individu sont précieuses : renseignements d’état-civil, signalement physique et état des services militaires (dates d’engagement ou d’incorporation, services antérieurs à l’arrivée au corps, liste des campagnes, date et motif de départ).

Sa tenue est scrupuleuse et réglementée par l’article 16 (titre 2) du règlement du 8 floréal an VIII (28 mai 1800) et l’article 20 (titre 1er) du décret impérial du 25 germinal an XIII (14 mars 1805). Les registres vivent au gré des créations, réorganisations et dissolutions des unités, et sont rédigés en double exemplaire : l’un conservé au corps, l’autre expédié au ministère de la Guerre. En l’an XIII, ils sont pourvus d’une « notice pour servir à l’histoire du corps » (généralement placée en tête du premier volume de la collection pour chaque régiment). Il est ainsi possible d’éclairer l’évolution de l’organisation d’une unité, de suivre son parcours sur les théâtres d’opérations européens et de connaître les affrontements et batailles auxquels elle a pris part.

 

Pour en savoir plus :

  • Corvisier, André, Les contrôles de troupe de l’Ancien Régime, Vincennes, 1968-1970, 4 volumes.
  • Roucaud, Michel, Registres matricules des sous-officiers et hommes de troupe des unités de la garde consulaire, de la garde impériale, de la garde royale et de l'infanterie de ligne (1803-1815) : répertoire numérique, Vincennes, SHD, 2005.

 Retour aux registres matricules de la garde impériale et de l'infanterie de ligne


Espace personnel