Mémoire des hommes

Home > Museums and Collections > Focus collections > Les pinceaux de l'air : "As" d'Éric Bari

Focus collections

Reduce charactersIncrease charactersPrint

Les pinceaux de l'air : "As" d'Éric Bari

© - "As" d'Éric Bari

12 septembre 2015

Depuis 1930, les forces armées se sont dotées d’un corps de peintres, sculpteurs et graveurs, dont le talent et la passion mettent en exergue le matériel, l’histoire et la mémoire des hommes au service de la France. Chaque année, des œuvres de ces artistes sont acquises afin d’enrichir les collections du ministère et soutenir la création contemporaine.

 « Les As », une œuvre d’Éric Bari

Cette œuvre a été réalisée par Éric Bari (1963-), peintre officiel de l’air et de l’espace, de la marine et des armées (armée de terre).

Diplômé de l’École supérieure des arts appliqués « Duperré » et élève de Philippe Lejeune, fondateur de l’école d’Etampes, Éric Bari poursuit sa formation dans l’étude de la fresque traditionnelle à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Éric Bari a su apprivoiser sa technique et la mettre au service de son art.

De nombreuses distinctions et expositions de groupe ou personnelle jalonnent sa vie professionnelle (Fondation Taylor, salon de la Marine, Prix de la Fondation de France, etc.). 

Un hommage historique…

Le tableau représente les quatre grands as de l’aviation française de la Grande Guerre (1914-1918) : René Fonck (1894-1953), Georges Guynemer (1894-1917), Charles Nungesser (1892-1927) et Georges Madon (1892-1924). Associant leurs portraits à leurs avions respectifs et au nombre de leurs victoires homologuées, le tableau place les visages et les noms au centre de la composition. Ces derniers sont hiérarchisés en fonction du nombre de victoires obtenues et reconnues. Le regard est ensuite dirigé vers les avions et le nombre de succès. Les coupures de journaux d’époque, en fond, structurent la composition et marquent le contexte historique. Les quatre as de cœur apposés comme une signature rappellent leur engagement au service de l’aéronautique. En effet, l’appellation d’As s’obtient après cinq victoires aériennes homologuées comme le nombre de signes sur la carte à jouer.

… ancré dans la modernité… 

Le choix d’assembler de la peinture à l’huile et un collage de documents aboutit à un montage; celui-ci, vu comme un flash, reproduit la perception de notre mémoire. Ce « puzzle de mémoire », pour citer Éric Bari, guide le spectateur au travers des icônes de l’aéronautique. Les photos d’archives, par leur précision, représentent le côté officiel et réel : le fait. L’utilisation du noir et blanc symbolise le passé, l’Histoire, la mémoire alors que la peinture par la couleur posée sur ce noir et blanc, le ramène au présent, à la vie, à l’action. La matière picturale, transparente et opaque par endroits rend compte de la patine du temps. La touche gestuelle et dynamique anime et unifie l’ensemble. Les quatre as de cœur, symboles des pilotes, montrent l’intérêt que leur portent l’aviation et l’histoire de France. Ils clôturent l’ensemble comme une signature, un ancrage dans le passé. Ainsi, c’est la transmission de la mémoire de ces quatre as et de la Grande Guerre qu’Éric Bari invite à découvrir.

 … primé au Salon des peintres de l’air et de l’espace

Sélectionné pour recevoir le prix du chef d’état-major de l’armée de l’Air lors du 9e salon des peintres de l’air et de l’espace, As sera exposé au musée de l’Air et de l’Espace du 16 septembre au 30 novembre 2015. Il rejoindra par la suite les espaces prestigieux de l’armée de l’Air.

Le salon présente également les œuvres de nombreux peintres officiels de l’armée de l’air. Pour plus d’informations, consultez le catalogue.

 

Texte du lieutenant Guillaume Geoffray, de l’aspirant Laurent Delmas, Délégation au patrimoine de l’armée de l’Air et d’Éric Bari, peintre de l’air et de l’espace.


Pour aller plus loin :

Le musée de l’Air et de l’Espace : www.museeairespace.fr

Les peintres de l’air et de l’espace : www.peintresairespace.blogspot.com


Espace personnel
Mémoire des hommes