Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

L'Académie royale de Marine (1676-1835)

Académie Royale de Marine - Manuscrit 66 - SHDMV__MB_Ms_66__0012 - crédit SHD/Brest

Dès 1746, le capitaine de vaisseau Bigot de Morogues, théoricien de la tactique navale et grand expert en balistique, homme d'une grande curiosité intellectuelle et d'un goût marqué pour les sciences métaphysiques et physiques - il était correspondant de l'Académie des Sciences - avait pris l'habitude de réunir chez lui, à Brest, des officiers de vaisseau, des médecins, des ingénieurs, architectes ou constructeurs de navires afin d'étudier en commun les problèmes techniques et militaires dont leur expérience leur avait montré l'importance.

Ce groupe, qui comprenait notamment Duhamel du Monceau, inspecteur Général de la Marine et membre de l'Académie des Sciences, devait bientôt recevoir une consécration officielle et, le 30 juillet 1752, Rouillé, secrétaire d’État à la Marine, présentait au roi Louis XV la décision créant à Brest une Académie Générale pour tous les Ports, première appellation de la jeune compagnie. Malheureusement, les séances se raréfient et, dès 1763, l'Académie disparaît, faute d'un secrétariat permanent. En 1769, le duc de Choiseul-Praslin décida de reconstituer l'Académie sous le titre nouveau d'Académie Royale de Marine, titre qui consacre ainsi son caractère officiel.

Conservé à Vincennes, le » fonds historique » de la bibliothèque de l’Académie de Marine comprend 12 tomes rassemblant les registres des procès-verbaux des séances de l’Académie royale, ainsi que les Mémoires qui y ont été lus de 1769 à 1787. A l’exception du tome XII (Table générale des Mémoires de l’Académie) relié en parchemin, les 11 autres volumes sont reliés en veau avec l’ex-libris gravé de l’marbré avec l’ex-libris gravé de l’Académie de marine. 4 tomes rassemblent les mémoires des correspondants et étrangers à l’Académie royale de Marine. Les volumes se présentent sous forme de demi-reliures. On trouvera également dans ce fond de nombreux documents : registres des séances de l’Académie, sa correspondance, notamment avec le ministre, lettres diverses reçues par l’Académie ainsi que les réponses, règlements de l’Académie, travaux exécutés, liste des membres et un certain nombre de lettres originales d’académiciens.

 

Avertissement : ce catalogue informatisé procède de la numérisation de catalogues imprimés anciens. En dépit de relectures et corrections, il n’est pas exempt de coquilles ou d’erreurs résiduelles. Merci de les signaler pour correction dans les meilleurs délais.