Mémoire des hommes

Accueil > Présentation > Actualités > Trois focus sur l'exposition "Dans la peau d'un soldat. De la Rome antique à nos jours"

Actualités

 
Réduire les caractèresAugmenter les caractèresImprimer

Trois focus sur l'exposition "Dans la peau d'un soldat. De la Rome antique à nos jours"

Légionnaires français mangeant leurs rations dans leur VAB   © Paris – Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Édouard Elias   © Édouard Elias

Jusqu'au 28 janvier 2018 - Musée de l'Armée

Depuis l’Antiquité, les combattants, même engagés sur les terrains les plus difficiles, doivent quotidiennement manger, se laver, dormir, se chausser, porter leur munitions, etc. L’exposition  qui court jusqu’au 28 janvier 2018, brosse un panorama de ce qui constitue, depuis deux millénaires, l’expérience du soldat. Focus sur trois gestes du quotidien qui composent le parcours de visite : se laver, s’habiller, boire et manger.

Focus sur l’exposition


Se laver

Au total, quinze temps forts de la vie d’un soldat composent le parcours de l’exposition, qui s’ouvre après le sommeil, avec la section « se laver ». Geste aujourd’hui quotidien, l’hygiène est apparue au 19e siècle, mettant fin à la première cause de mortalité des combattants jusqu’à lors : les maladies. Des objets servant à l’hygiène, du nécessaire de toilette ou encore des photographies réalisés par Édouard Elias dans l’intimité des soldats y sont exposés.

S'habiller
L’exposition se poursuit avec le thème « s’habiller » où l’on peut observer l’évolution de l’uniforme, des loques à l’adoption de l’uniforme défini et financé par les Etats à la fin du 17e siècle, suite à la réorganisation des armées européennes.  Devant remplir plusieurs fonctions essentielles comme la protection ou l’identification, la tenue du combattant renforce aussi les relations d’appartenance au groupe. Outre les différents uniformes et tenues, l’exposition montre également les modifications personnelles que le soldat, en dépit de tous les règlements, tient à apporter à ses effets : retouches, graffitis, patches, accessoires, etc.

Boire et manger
Au milieu du parcours d’exposition se trouve la section « boire et manger », très importante dans un contexte guerrier, car elle donne l’énergie nécessaire pour supporter la rude vie en campagne et le combat. Jusqu’au 19e siècle, on emmène une partie de la nourriture et notamment des animaux vivants qui fournissent du lait, des œufs et de la viande. Aujourd’hui, et grâce à l’invention de la conserve en 1795, le soldat dispose de rations de combat, visibles dans l’exposition et  indispensables pour son maintien en bon état physique et aussi moral.

À voir : la vidéo de l’exposition

Autour de l’exposition

Concert « Ami, entends-tu ? »
1er décembre 2017 - 20h
Grand Salon - Musée de l’Armée

Ce programme nous offre un florilège des plus belles pages musicales évoquant notamment, au travers d'une galerie de portraits contrastés, l'humble, joyeux mais aussi parfois douloureux quotidien de la vie militaire, au sein de laquelle la femme, confidente dûment respectée, fait tour à tour office d'égérie, de sœur ou de mère.

Visite libre en famille

- Un parcours composé de 12 panneaux destinés aux jeunes publics.
- Un livret-jeux est disponible à l’entrée de l’exposition ou téléchargeable sur musee-armee.fr.
-  Un défi est proposé aux plus jeunes afin de trouver un objet ou une œuvre à partir d’un détail visuel. Un cadeau à la clé !

Visite ludique de l’exposition
Pour découvrir la vie des combattants lors des campagnes militaires ainsi que la tenue, l’équipement et l’armement de l’Antiquité à nos jours. Quelques épreuves ludiques attendent les participants. Cette visite guidée s’adresse aux familles.Calendrier des visites

Jeux-concours
Le musée propose de tenter sa chance pour gagner des catalogues de l’exposition en donnant son avis dans le livre d’or numérique.



Exposition « Dans la peau d’un soldat. De la Rome antique à nos jours »
Du 12 octobre 2017 au 28 janvier 2018
Exposition ouverte tous les jours (sauf le 25 décembre et le 1er janvier)
Musée de l’Armée, Hôtel national des Invalides
129 rue de Grenelle, 75007 Paris
En savoir plus

La DPMA est chargée de la politique culture du ministère des armées qui est le deuxième acteur culturel de l’État.

 

Publié le 30 novembre 2017

 

Nécessaire de campagne ayant appartenu au chirurgien François Boileau © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais Uniforme de troupe du régiment de Poitou règlement de 1776 © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais Blouson de combat M 1941 de la 29e division d'infanterie, personnalisé Collection particulière © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais

Espace personnel
Mémoire des hommes