Mémoire des hommes

Home > Presentation > Archived news 2016 > Participez à l'acquisition d'un document unique : l'ordre de bataille de Velez-Malaga, 1704 !

Archived news 2016

Reduce charactersIncrease charactersPrint

Le Service historique de la Défense lance une campagne de mécénat participatif pour acquérir l'ordre de bataille de Velez-Malaga

© - Orde de bataille de Velez-Malaga

20 mai 2016

Afin d’enrichir ses collections, le Service historique de la Défense (SHD), qui conserve les archives militaires françaises depuis le XVIIe siècle, lance, du 11 mai au 19 juillet 2016, et pour la première fois, une opération de mécénat participatif visant à faire entrer dans les collections nationales l’ordre de la bataille navale de Velez-Malaga en 1704.

Le SHD espère récolter 20 000 euros au titre du mécénat participatif, le prix de vente du document s’élevant au total à 75 000 euros. Le complément pourra être assuré par le budget que le SHD consacre habituellement aux acquisitions. Afin de collecter les fonds, le SHD s’appuie sur la plateforme française de collecte de dons Culture Time, spécialisée dans la levée de fonds au profit de projets culturels. Les dons pourront se faire en ligne ou par chèque sur le site Internet www.culture-time.com.


Le plan de la bataille navale de Velez-Malaga, dont il n’est connu aucun équivalent au monde, est un document manuscrit peint en couleur datant du début du XVIIIe siècle. Il représente l’opposition entre la flotte franco-espagnole à la flotte anglo-hollandaise au large de Malaga (Espagne) en 1704. La bataille, l’une des dernières du roi Louis XIV, et qui tourne à l’avantage de la flotte française, est riche en enseignements tactiques : affrontement en ligne de file, utilisation rationalisée de l’artillerie, rôle joué par les galères pour la dernière fois.


L’ordre de bataille représente 200 navires de guerre de l’époque, constituant une source documentaire de premier plan sur les guerres maritimes du Roi-Soleil, notamment sur l’utilisation rationalisée de l’artillerie et le rôle joué par les galères pour la dernière fois. L’exploitation scientifique que pourront en faire les historiens est d’ores et déjà prometteuse.


Rattaché à la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA), elle-même dépendant du secrétariat général pour l’administration (SGA) du ministère de la Défense, le SHD comprend près de 400 kilomètres linéaires d’archives et compte la plus grande bibliothèque d’Europe spécialisée en histoire militaire avec un million de documents. Garant et gardien de la symbolique de la Défense, le SHD compte un service de recherche en histoire militaire et assure la publication de la Revue historique des Armées.

Service historique de la Défense


Espace personnel
Mémoire des hommes