Mémoire des hommes

Home > Presentation > Archived news 2015 > Ouvrage "L'âge d'or de la cavalerie"

Archived news 2015

 
Reduce charactersIncrease charactersPrint

Parution de l'ouvrage "L'âge d'or de la cavalerie" sous la direction de Frédéric Chauviré et Bertrand Fonck

© - L'âge d'or de la cavalerie

26 novembre 2015

La direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) du ministère de la Défense présente, en coédition avec les éditions Gallimard, l'ouvrage « L’âge d’or de la cavalerie », écrit sous la direction de Bertrand Chauviré et Bertrand Fonck.

De la bataille d’Azincourt (1415) au début de la guerre de 1914, le cavalier est resté l’archétype du guerrier et la cavalerie une arme déterminante sur le champ de bataille.

À la cavalerie lourde destinée à enfoncer les lignes ennemies s’ajoute, à la Renaissance, une cavalerie légère procédant par courtes charges afin de harceler l’ennemi. Pour garantir leur efficacité, il est indispensable de différencier les qualités des chevaux : lourds et robustes pour les cuirassiers ; vifs, rapides et légers pour les hussards et les dragons.

C’est le rôle des haras royaux créés au XVIIe siècle afin d’améliorer la qualité de l’élevage. Au XVIIIe siècle, l’instruction des cavaliers devient permanente avec la construction des grands manèges de Lunéville, Paris et Saumur. Napoléon réorganise la cavalerie et lui donne un rôle décisif. La Grande Armée est grande consommatrice de cavaliers et de chevaux, qu’il faut renouveler après les hécatombes des batailles. Des 30 000 chevaux de la campagne de Russie, il ne revient que le dixième. Le XIXe siècle est ponctué par le souvenir des grandes charges héroïques, la charge de la brigade légère en Crimée, celles des cavaliers de Reichshoffen pendant la guerre de 1870. Les derniers assauts, désespérés, sont ceux du début de la guerre de 1914.

Seul ouvrage illustré de référence sur l’histoire de la cavalerie, ce livre dévoile l’incroyable richesse des archives de la Défense et des collections du musée de l’Armée. Une grande partie des illustrations a été spécialement photographiée pour cette publication.

Le ministère de la Défense mène une politique éditoriale active qui poursuit un triple objectif : valoriser les fonds d'archives, les collections des musées et des bibliothèques, le patrimoine mobilier et immobilier du ministère ; soutenir la recherche en histoire militaire et accompagner l'actualité commémorative.


Espace personnel
Mémoire des hommes